En Alsace, Baguette Box laisse les boulangers dans le pétrin

Créée en 2019, Baguette Box se voulait une solution pour les habitants des zones rurales situés en Alsace, contraints à faire des kilomètres pour trouver du pain frais. Grâce à l’installation d’une boîte de livraison à leur domicile et d’un système de commande en ligne, les consommateurs étaient assurés de pouvoir déguster leur baguette à leur réveil. Les boulangers partenaires gagnaient une nouvelle clientèle, et la start-up se rémunérait en louant ses box et en demandant des ristournes à ses fournisseurs.

Avec la crise sanitaire, le service s’est vite développé, trop vite sans doute. Son fondateur, Maurice Heitz, a voulu appliquer à la livraison rurale les mêmes recettes de croissance que celles des start-up de la tech, sans bénéficier des mêmes fonds.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’Alsace pourrait accueillir une usine de raffinage de lithium en 2025

Fin 2020, soit un an après les premières livraisons, la société comptait quelque 5 000 clients, dans 300 communes, travaillait avec une centaine de boulangers et réalisait moins de 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires. Mais sa trésorerie, déjà, s’avérait fragile. Aussi, quand au printemps, la société a commencé à payer avec retard ses fournisseurs de pain, certains d’entre eux n’ont pas hésité à stopper leur collaboration, obligeant Baguette Box à suspendre son service au début de l’été.

Importantes dettes

Placée en redressement judiciaire le 9 septembre 2022, la start-up n’a pas réussi à trouver d’autre repreneur, précipitant sa mise en liquidation mardi 20 septembre. Celle-ci ne concerne pas deux franchises du groupe, situées dans le sud de l’Alsace et à Chenonceau (Indre-et-Loire), avec qui l’administrateur judiciaire espère trouver un accord quant à l’utilisation de la marque et du logiciel de commande en ligne.

La société laisse en effet d’importantes dettes, sans actifs pour les recouvrer. « Cela représente au moins 100 000 euros de dettes pour les 35 adhérents concernés, et nous craignons que la structure ne soit recréée ailleurs, en utilisant le fichier client de Baguette Box pour court-circuiter les boulangers », souligne José Arroyo, président de la Fédération des boulangers du Bas-Rhin.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le foie gras d’Alsace en péril, victime indirecte de la grippe aviaire

Baguette Box avait été choisi par la région Grand-Est pour être la première société à bénéficier de la néobourse Europa, une bourse régionale fondée sur les cryptomonnaies et devant permettre aux PME locales de lever plus facilement des fonds propres. Dans le cas de Baguette Box, l’ensemble des souscripteurs ont été remboursés. « On a été surpris par cette liquidation », avoue Mark Kepeneghian, gestionnaire de la néobourse qui n’a toujours pas été lancée.