Paris 2024 : 87 accidents depuis le début des chantiers olympiques

Depuis le début des chantiers liés aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, il y a eu 87 accidents du travail, dont onze accidents graves mais aucun mortel. Tel est le bilan réalisé à la mi-octobre et communiqué, mardi 6 décembre, lors d’une réunion au ministère du travail consacrée à « la prévention des accidents du travail graves et mortels ».

Gaëtan Rudant, directeur de la Drieet (direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités) d’Ile-de-France, qui chapeaute notamment l’inspection du travail, a déclaré que « 40 % de ces accidents ont concerné des personnes en situation d’intérim ». Ces chantiers « hors norme », selon M. Rudant (« une douzaine de sites, quarante maîtres d’ouvrage, 8 000 compagnons à un instant t »), ont débuté il y a près de deux ans mais sont vraiment montés en puissance en 2022.

Cinq cents interventions cette année

Depuis le début 2022, « l’inspection du travail a réalisé cinq cents interventions, soit un inspecteur du travail mobilisé chaque jour, ce qui permet de donner la visibilité nécessaire pour un contrôle efficace », a souligné M. Rudant. Cela a entraîné « vingt-neuf décisions d’arrêt de travaux pour soustraire une centaine de travailleurs à un risque imminent et grave », a-t-il précisé.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Paris adopte une charte sociale pour renforcer sa prévention contre les accidents du travail avant les JO 2024

« Même sur un chantier aussi considérable, la réalité des risques qu’on traite est assez familière (chute de hauteur, équipement de levage et de manutention, risques électriques…) », a-t-il constaté. S’il y a une collaboration forte en matière de prévention et de dialogue social avec les professionnels du BTP, « nous avons convoqué les maîtres d’ouvrage à trois reprises pour faire passer des messages avec une certaine insistance », par exemple concernant la circulation des véhicules et des piétons, a-t-il souligné.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés JO de Paris 2024 : des travailleurs sans papiers sur les chantiers

Le Monde avec AFP