Acronis ouvre sa plateforme et ses API aux développeurs tiers

Jusque-là, l’éditeur spécialisé dans la préservation ne délaçait ses API qu’à ses associés proches. Aussitôt, Acronis les rend abordables à tous les développeurs ordonnant assimiler ses solutions d’appui et de back-up à leurs applications métiers.

Acronis ouvre sa plateforme et ses API aux développeurs tiers, leur acceptant ainsi de créer et assimiler des applications métiers ou tierces aux solutions d’assistance de données et de sauvegarde de l’éditeur. Cet accès de ses technologies n’était avant autorisée qu’à certains de ses intégrateurs et partenaires les plus proches, comme ConnectWise, Microsoft et Google Cloud. Les ISV et OEM sont aussitôt inclus dans la boucle.

Les API sont offertes sous forme de kit de développement (SDK) et un échantillon de code couvrant les services de sauvegarde, de synchronisation et de partage de fichiers et de reprise après sinistre. La plateforme sera retouchée et intègrera d’autres API au moment de la convention annuelle d’Acronis, aux Etats-Unis, en octobre prochain. L’éditeur en profitera pareillement pour surfer sur la tendance à l’unification des solutions de sécurité, en lançant Total Protect qui promet de allier les capacités de sauvegarde, de cybersécurité et des gestions des systèmes au sein d’une même solution.

Entre autres annonces, Acronis met à jour son Data cloud, qu’il rebaptise Acronis Cyber pour l’occasion. La solution prend dorénavant en charge la sauvegarde de la G Suite de Google et offre une protection contre les crypto-mineurs. Cet accroissement des fonctionnalités reliées à Google Cloud interviennent un an après son assimilation chez l’éditeur de solutions de back-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.