Sandrine Treiner quitte la direction de France Culture

La directrice de France Culture, Sandrine Treiner, tient une conférence de presse, en août 2018, à Paris.

Tous les regards étaient tournés vers elle, et sans doute la situation était-elle devenue trop inconfortable. Plutôt que de subir les événements, Sandrine Treiner a annoncé, mardi 24 janvier, sa décision de quitter la direction de France Culture, qu’elle occupe depuis 2015. « Ces derniers mois ont été compliqués. Pour notre collectif et pour France Culture, que j’aime tant, je veux clore ce moment difficile, a-t-elle confié à ses désormais ex-équipes dans un long mail envoyé à la mi-journée, mardi. (…) Il va de soi que j’ai fait des erreurs, et j’en suis désolée. »

Un article de Libération, paru en septembre 2022 et faisant état d’une grande rudesse dans le management, avait convaincu la direction générale de Radio France de diligenter une enquête afin de faire remonter les critiques des salariés. Plus de 150 personnes se sont présentées à la cellule d’écoute, afin d’apporter leurs témoignages au sujet de l’ensemble de la direction, et pas seulement de Sandrine Treiner.

Dans les écrits recueillis par Le Monde, les noms de l’ancien délégué aux programmes, Jean Beghin, parti à la retraite à l’automne 2022, mais aussi de Jean-Marc Claus, délégué à la production et à l’antenne, étaient parfois cités. « Si le rapport confirme que la situation était grave, il faudra se demander comment on a pu en arriver là à France Culture sans que des alertes ne remontent », juge un salarié, consterné du silence qui semble avoir prévalu pendant tant d’années.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A France Culture, « tout le monde guette » le résultat d’une enquête sur les relations au travail

« Tout est plus périlleux pour les femmes »

« J’ai à cœur, par ce choix personnel difficile, de permettre à France Culture de retrouver un climat de sérénité, a fait savoir au Monde Sandrine Treiner. Après huit années de direction, il fallait de toute façon une nouvelle impulsion. » Dans son mail, la dirigeante dresse le bilan, flatteur, de son action à la tête de France Culture. Arrivée en 2010 comme chroniqueuse culturelle dans l’émission de la mi-journée, Sandrine Treiner a très vite été nommée conseillère de programmes par Olivier Poivre d’Arvor, avant de lui succéder à la direction de France Culture cinq ans plus tard, à l’arrivée de Mathieu Gallet à la présidence de Radio France.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Mathieu Gallet : « On ne peut pas être dans la maison tout en la critiquant »

Depuis, l’audience de la station n’a cessé de progresser (3,1 % d’audience cumulée en novembre et décembre 2022, soit plus de 1,7 million d’auditeurs quotidiens, selon Médiamétrie), portée par la matinale de Guillaume Erner (775 000 auditeurs), ainsi que des émissions renouvelées. Cette ancienne journaliste au Monde se félicite aussi des développements numériques qu’elle a impulsés, jusqu’à faire de France Culture « la deuxième radio de France la plus téléchargée ».

Il vous reste 37.32% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.