L’emploi saisonnier dans l’e-commerce ne s’est jamais aussi bien porté

Un centre de distribution d’Amazon, à Augny (Moselle), le 23 septembre 2021.

C’est le secteur qui recrute le plus, en cette fin d’année 2021. D’après Pôle emploi, le nombre d’offres collectées dans le secteur du transport et de la logistique atteint presque 220 000 depuis le début de l’année, dont 83 400 au troisième trimestre : c’est 12 % de plus qu’au troisième trimestre 2019, avant la crise liée au Covid-19. Pour les offres relatives au magasinage, à la manutention des charges et au déménagement, la hausse est de 22 %.

Le traditionnel surplus de commandes des fêtes, avec notamment le « Black Friday » et Noël, est encore plus fort cette année. Amazon France dit doubler son activité et ses effectifs dans les sites logistiques durant ce pic d’activité : l’entreprise compte 14 500 salariés en CDI et a lancé, en septembre, le recrutement de 12 000 personnes pour aider à préparer, emballer et expédier les commandes des clients. C’est 20 % de plus qu’en 2020. La Poste a recruté 6 000 facteurs et opérateurs de livraison de colis en renfort, soit 50 % de plus qu’en 2019, et Fnac Darty 1 200.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Livraison, taille des paquets, chasse au plastique… Face à l’essor de l’e-commerce, le colis cherche à se verdir

Sur les sites d’annonces d’emplois, le métier de manutentionnaire-préparateur de commandes est le plus courant, accompagné par ceux de chauffeur, cariste, technicien logistique ou responsable approvisionnement. La plupart de ces postes ne nécessitent pas de compétences particulières et sont ouverts aux débutants et aux jeunes (souvent étudiants) : 47 % des offres de Pôle emploi requièrent moins d’un an d’expérience.

L’intérim domine

Concernant la nature du contrat, l’intérim domine. Un succès qui s’explique par la flexibilité : les entreprises du secteur, qui pratiquent des coûts très bas envers leurs clients, doivent gérer les embauches de manière optimale. Beaucoup de PME délèguent le recrutement aux agences d’intérim, car elles rassemblent plus facilement des candidats.

Au 2 décembre, sur 76 953 offres disponibles sur le site de Pôle emploi dans la catégorie transport-logistique, 55 % sont en intérim, 37 % en CDI et 8 % en CDD. Chez Amazon, les 12 000 agents saisonniers sont tous intérimaires, tandis que Fnac Darty et La Poste mêlent CDD et intérim. « Le contrat dépend des situations locales, des contacts avec les entreprises de travail temporaire », explique Yves Arnaudo, DRH de la branche services-courrier colis de La Poste. Ces contrats saisonniers ont une durée variable, selon les entreprises et les métiers : « Tous les contrats sont au minimum de deux mois, souvent de mi-octobre à mi-décembre », explique Tiffany Foucault, DRH de Fnac Darty, tandis que la durée moyenne est autour d’un mois à La Poste.

Il vous reste 38.87% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.