Amazon officialise son implantation à Metz et promet 1 000 emplois sur trois ans

Le géant américain de la vente en ligne Amazon a prévu d’ouvrir « à l’été 2021 » un entrepôt de grande taille situé dans la métropole de Metz, et a promis, mardi 4 mai, la création de 1 000 emplois en contrat à durée indéterminée (CDI) dans les trois ans.

Le « centre de distribution » – la terminologie d’Amazon pour désigner les entrepôts de très grande taille –, sera implanté sur l’ancienne base aérienne du plateau de Frescaty, située dans la commune d’Augny, au sud de Metz. Il représente une superficie « de 50 000 mètres carrés au sol, optimisé sur quatre niveaux », selon un communiqué du géant américain.

Amazon, qui anticipe 14 500 salariés en CDI en France à la fin de 2021, « a déjà commencé à recruter pour ce site, notamment pour des postes de cadres et de techniciens de maintenance à pourvoir dès à présent ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En cartes et infographies : comment Amazon étend son implantation en France

Une « opportunité » en termes d’emplois

« La campagne de recrutement qui s’ouvre marque l’aboutissement d’un projet conduit main dans la main avec les acteurs locaux depuis plusieurs années », a plaidé dans le communiqué Ronan Bolé, directeur d’Amazon Logistics en France.

Parmi les élus locaux cités dans le communiqué d’Amazon, Cédric Gouth, vice-président de Metz Métropole et maire de Woippy, où Amazon a ouvert une agence de livraison en 2019, explique que l’avis favorable des élus à cette implantation « a pour principal objectif de préparer le bassin d’emplois à saisir cette opportunité en termes d’emplois directs et d’emplois indirects ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Remplacer Ford par Amazon ? A Blanquefort, la pilule ne passe pas

Ce site est le huitième centre de distribution que compte Amazon en France, après Saran près d’Orléans, Montélimar (Drôme), Sevrey près de Chalon-sur-Saône, Lauwin-Planque près de Lille, Boves près d’Amiens, Brétigny-sur-Orge (Essonne) et Senlis, dans l’Oise.

Une soixantaine de personnes, issues de partis politiques et d’associations, ainsi que des riverains, avaient manifesté contre cette implantation en janvier 2020.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Du Gard à Paris, l’expansion d’Amazon suscite des résistances

Le Monde avec AFP