XL Airways demande son placement en redressement judiciaire

Face à la difficulté financière, la compagnie française est obligée d’arrêter ses ventes à partir du 19 septembre 2019.

Moins de trois semaines après qu’Aigle Azur a vécu à la même procédure, la compagnie française XL Airways, en cessation de paiement, demande son classement en redressement judiciaire.

Dans un communiqué, la compagnie écrit qu’étant « en grande difficulté financière, [elle] est malheureusement dans l’obligation d’arrêter ses ventes à compter du 19 septembre 2019. Les vols du week-end sont maintenus. Certains vols étant susceptibles d’être annulés à partir du 23 septembre, les passagers sont invités à vérifier le statut de leurs vols, notamment les passagers effectuant un vol retour après cette date. » « Depuis plus d’un an, la direction a négocié avec plusieurs repreneurs. Ces négociations n’ont pas abouti et la compagnie doit actuellement se placer sous la protection du Tribunal de commerce de Bobigny », a déclaré la société.

Le comité d’entreprise a été informé jeudi, avant l’initiation de la procédure. « L’objectif est d’assurer le versement des salaires et d’enclencher rapidement la recherche d’un repreneur sous la direction du tribunal de commerce de Bobigny », a déclaré l’entreprise. Basée à Paris – Charles-de-Gaulle, la compagnie emploie 570 collaborateurs et transporte chaque année près de 700 000 passagers sur quatre continents.

C