La Formation professionnelle : l’Oise fortement touchée

Durant la semaine dernière l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) a annoncé un plan de changement qui prévoit la fermeture en France de 13 centres sur 112 et 25 centres associés. La région ne va pas y échapper et devrait même payer un dur tribut.

«  La Picardie est gravement touchée  », dénonce Éric Carpentier, secrétaire du comité régional d’établissement (CRE) et représentant Sud. Selon lui, une cinquantaine de postes sont avisés. «  Le centre de Beauvais va fermer et celui de Compiègne va devenir un centre annexe à celui de Creil, affirme-t-il. Et un centre annexe, on sait tous ce que cela veut dire à l’Afpa, ça veut dire que dans le futur, il va disparaître.  »

Les élus de Beauvais, Compiègne et Creil réagissent

Selon Eric Carpentier, sur les 16 formations actuellement existantes, il n’en restera qu’une seule. «  Seule la chimie va continuer à exister à Compiègne. Cela veut dire que si l’an prochain l’appel d’offres de l’Afpa pour la chimie n’est pas retenu par la Région, le centre va fermer ses portes sans que personne ne soit forcément informé. Car quand l’Afpa ferme un centre annexe, elle n’est pas obligée de le faire publiquement.  »

A travers une note que les élus du Pôle métropolitain de l’Oise (PMO), composé des agglomérations de Beauvais, Creil et Compiègne, vont réagir. «  Le PMO ne peut se résoudre à accepter cette décision et dénonce cette politique qui consiste à retirer des services et pénaliser nos concitoyens, avancent-ils. Chaque territoire a sa propre identité et les élus ne peuvent se réjouir de cette décision de concentrer les formations sur un même lieu. Loin de les diviser, le fait que Creil soit le seul bénéficiaire dans cette décision les rend au contraire encore plus solidaires pour s’élever contre ce projet. Les territoires du Beauvaisis et de la Région de Compiègne seraient privés du premier service public de formation professionnelle et d’un établissement structurant en matière de formation  ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *