Recruter un premier salarié – les méthodes et étapes du premier embauche

Jusqu’ici, votre petite entreprise n’avait besoin que de vos soins pour être gérée. Et les affaires allaient bien. Si bien, en fait, que vous allez devoir recruter un employé pour vous assister ou pour prendre en charge un volet précis de l’administration de l’entreprise.
Votre tout premier employé ! Voilà qui mérite une petite mise au point.

LES ÉTAPES D’UN NOUVEAU RECRUTEMENT

Il faut prévenir l’ANPE.
A moins de pouvoir pourvoir le poste par voie interne, cet accord demeure une responsabilité légale inévitable. La bonne nouvelle ? Vous n’êtes en aucun cas obligé de recruter via cet organisme. Et si ça peut vous consoler, cette formalité (informer systématiquement l’ANPE) s’applique également aux revues publiant des petites annonces.

LES MÉTHODES LIÉES À UN RECRUTEMENT

Publier votre offre.
Mais, avant ça, la rédiger surtout ! Car, sachez-le, votre annonce sera probablement décortiquée à la syllabe près par toute organisation antidiscriminatoire digne de ce nom. Alors, certes, la simple rédaction d’une simple offre peut paraître une modalité des plus anodines, mais la tâche est bien plus délicate que sa conception. Faites donc bien attention à vos formulations, gardez un ton et une rédaction parfaitement neutres, et surtout tentez au maximum de rester dans le seul terrain sûr : les compétences professionnelles.

Si ce n’est pas votre premier employé…
…respectez la loi des priorités d’embauche. A savoir : les derniers licenciés économiques bénéficient d’une priorité de réembauchage. La clause, généralement inscrite dans la lettre de licenciement, est valable un an à compter de la date de rupture du contrat de travail. De son fait, le salarié doit informer l’employeur qu’il entend l’activer. L’entreprise, quant à elle, doit informer son ex-salarié des embauches prévues.