Comment compte-t-on les trimestres l’année de la retraite ?

L’année de votre retraite, vous ne pourrez pas valider plus de trimestres que ceux qui séparent votre date de départ du 1er janvier.

Question à un expert

Combien puis-je acquérir de trimestres l’année de mon départ à la retraite ?

Dans les régimes de retraite du privé, la validation des trimestres pour la retraite ne se fait pas en fonction du temps travaillé mais des rémunérations perçues. Ainsi, pour valider un trimestre, il faut avoir perçu une rémunération égale à 150 fois le smic horaire brut, soit 1 537,50 euros en 2021.

Et ainsi de suite jusqu’à 6 150 euros, qui permettent de valider quatre trimestres, et ce quel que soit le temps travaillé dans l’année.

Lire aussi Retraite : quel est actuellement le minimum de pension en France ?

Mais attention : ce qui est valable pour toutes les années de la carrière professionnelle, y compris la première, ne l’est pas pour la dernière. En effet, l’année de votre départ à la retraite, même si vous avez gagné depuis le 1er janvier plus de 6 150 euros, vous ne pourrez pas valider plus de trimestres que ceux qui séparent votre date de départ du 1er janvier.

Ainsi, pour une liquidation de vos droits à la retraite au 1er octobre, et contrairement à toutes les autres années, vous ne pourrez pas valider plus de trois trimestres, même avec une rémunération élevée.

Lire aussi Quand obtient-on sa retraite « complète » ?

Et si vous partez le 1er septembre, vous ne pourrez valider que deux trimestres pour votre dernière année. C’est pourquoi, même si vous pouvez liquider vos droits à la retraite n’importe quel premier jour d’un mois civil, chaque trimestre civil entamé vaut le coup d’être terminé pour ajouter un trimestre à votre compteur.

Il vous permettra peut-être de bénéficier d’une surcote à votre régime de base.