Accroissement de l’emploi dans les trois premiers mois de 2019.

Ces trois premiers mois de 2019, le 16e trimestre consécutif d’élévation de l’emploi salarié, en amélioration depuis le deuxième trimestre de l’année 2015.

L’emploi salarié en Hexagone, départements d’outre-mer inclus, s’est amélioré de 0,4 % au premier trimestre 2019, avec 92 800 créations nettes de postes, en France après une augmentation réparée à 0,3 % sur les trois derniers mois de 2018, selon les données éditées mercredi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Ces trois premiers mois constitue le 16e trimestre consécutif de hausse de l’emploi salarié, en amélioration depuis le deuxième trimestre de l’année 2015. L’Insee a aussi revu à l’élévation son chiffre du dernier trimestre 2018 à 67 900 nouveaux postes au lieu de 54 000.

L’emploi reste par ailleurs quasi stable dans la fonction publique (+ 1 000 après + 2 000). Sur un an, il réduit de 6 800. Par secteur, les créations d’emploi salarié accélèrent dans la construction et rattrapent 16 100 (soit + 1,2 %, après + 0, 7 %). C’est la plus forte élévation sur un trimestre depuis la fin de 2007. Sur un an, la hausse atteint 36 500 (+ 2,7 %).

L’emploi accroît plus raisonnablement dans l’industrie : + 7 500 (+ 0,2 %), après + 8 800 (+ 0,3 %). Sur un an, l’emploi industriel augmente de 18 800 (+ 0,6 %).

Dans les services marchands hors intérim, l’emploi salarié s’améliore de nouveau précipitamment : + 60 500 (soit + 0,5 %, comme au quatrième trimestre). Sur un an, il augmente de 178 200 (+ 1,6 %).

L’emploi intérimaire rejaillit : + 7 700 (soit + 1,0 %, après – 1,5 % au trimestre précédent). Sur un an, l’intérim reste en baisse de 14 100, soit – 1,7 %.